Éditorial

Né en 1918 dans le pittoresque village de Petit-Rocher, Azarias Doucet s’est éteint comme un soldat héroïque le 11 novembre dernier à l’âge de 101 ans. Il est donc allé rejoindre son épouse Agnès et les autres membres de sa famille qui l’ont précédé.